android apple arrow_right arrow-down arrow-up calendarico camera circle_warning circle-eye circle-noad circle-nopub circle-one-e circle-one circle-smile clock close credit desktop device_1 device_2 device_3 device_4 discover_01 discover_02 discover_03 discover_icon_01 discover_icon_02 discover_icon_03 emoji_1 emoji_2 emoji_3 emoji_4 eye fa-exclamation-trianglefa-flagfa-shieldfacebook-carre facebook gauge-arrow gauge gift googleplus grid hd_quality heart_moins heart_plus heart icon_video_off icon_video icon-20 icon-4k icon-51 icon-720 icon-checked icon-credit icon-download icon-hd icon-plus-subscription instagram linkedin list lock logo_android logo_apple logo_playstation logo_windows Xbox Logo logo-big logo-icon mobile_tablet next no_advert_en no_advert_fr no_advert_sc no_limit_access notification play_triangle play-small play plus portable_pc prev ps4 reply search share small-free-icon small-noad-icon star subscription_free subscription_noad subscription_nopub support_01 thumbdown thumbup toggledown toggleup triangle trophee twitter unlimited_streaming xbox
×Attention : vous pouvez parcourir le catalogue et le site (news, forum, etc), mais vous ne pourrez pas regarder des vidéos de notre catalogue depuis votre adresse pays de connexion actuel.

Fenrys

Affichez publiquement vos profils sociaux ou votre site web

Wakafan !

Séries suivies

Dernières activités sur le forum

Avis sur les séries

Collection

Commentaires

  • fenrys

    Tu veux te faire offrir la série aussi ?



    Réfléchis avant de parler et sois plus courtois, tu veux.
    La série, je l'ai déjà achetée en VOD. En gros, j'aimerais savoir si je peux éviter d'avoir à l'acheter une deuxième fois dans sa totalité alors que tout ce qui me manquerait entre les deux, c'est un morceau de carton/plastique, quelques pages regroupées en livret et plusieurs CD. J'ai déjà payé 60 euros pour la série (car j'ai dû passer par allopass) et je suis prêt à payer ce qu'il faut pour avoir le coffret, donc ne viens pas me parler comme si j'étais un troll ou un profiteur.

      • fenrys

        Je pense qu'il faut une offre avec des réductions pour les clients qui ont déjà la série en VOD (du genre 1 épisode VOD = 1% de réduction sur le coffret).
        On va travailler à ça ;)



        Est-ce que ce serait possible de faire au moins "1% de réduction par épisode pour les streamings" et "2% de réduction par épisode pour les téléchargements" car ils sont deux fois plus chers. Pour SAO par exemple, l'achat des épisodes en téléchargement revient à 40 euros la série environ, contre 20 euros en streaming. Ce serait plus avantageux pour les personnes qui ont payé deux fois plus pour l'épisode x) Et surtout plus avantageux pour moi~~ Haha ! Car j'achèterai à coup sûr le (ou les) coffret, et si je pouvais éviter d'en arriver à presque 100 euros la série ce serait bien XD

        Sans compter que ça pousserait bien plus les gens qui ont déjà acheté la série en digitalisée à acheter la version coffret \o/

          • fenrys

            Il y avait une moyenne 3500 ventes par coffret.



            C'est vrai que c'est bien peu quand on regarde la popularité des épisodes en fansub. Après, je trouve personnellement les prix de Kana Home Video sont corrects sur ses coffrets, avec 12-13 épisodes pour 30 euros (à savoir un peu plus de 2 euros l'épisode). Donc j'avoue ne pas comprendre ces chiffres, surtout que Kana Home Video recense plus de 15000 acheteurs actuels. Après, je suis contre la traduction en équipe de fansub de séries licenciées en France car je n'y vois aucun intérêt. Dans ces conditions, je suis d'accord que le blâme revient entièrement aux teams de fansub qui traduisent Naruto, de même que les licences acquises en France.

            Après, je pense que la moyenne de 2500 exemplaires qui font d'une série un best-seller est en effet basse. Du côté du fansub, une série tombe dans la moyenne des 2000 téléchargements en team, mais c'est sans compter sur la tonne de sites de regroupement de liens en masse qui doit au moins doubler, voire tripler ce chiffre.

            Je comprends que tu ne puisses pas donner de chiffres de vente, mais j'aimerais savoir où se situent des séries non-traduites en fansub comme SAO ou The World God Only Knows dans la balance ? Les ventes sont-elles corrects ?

              • fenrys

                Xavier, c'est un peu facile le "c'est celui qui dit qui y est"...
                Personnellement, j'illustre mes propos par des exemples, j'attends que vous en fassiez autant. Si vous en voulez encore plus, je vais vous en trouver, il n'y a pas de soucis.

                Qui plus est "certaines auraient dû encore mieux marcher !" n'est qu'une hypothèse, pas un constat. Qui te prouve que Fairy Tail auraient doublé ses ventes sans le fansub ? Rien. Je peux dire que le fansub fait doubler les ventes DVD en France. Qu'est-ce qui le prouve ? Rien. Ça ne veut donc pas dire que c'est vrai.
                Tu es tellement focalisé sur le fansub et l'illégalité qu'il représente que tu lui mets toutes les misères de la japanimation sur le dos. Je trouve ça vraiment dommage comme manière de penser.

                Je me suis exprimé sur Déclic, je vais développer un peu plus, ça me semble assez intéressant vu la situation. Xavier, il me semble que tu as traduit "Fractale", série dont vous avez confié la distribution à Déclic que vous semblez plaindre (entre autres) vu vos deux derniers messages. Toi qui est à ce point motivé par la légalité et à ce point rebuté par ce que font les équipes de fansub, sais-tu que Déclic Images a été accusé et jugé coupable d'avoir justement fait de la contrefaçon ? D'avoir traduit et vendu une licence sans en avoir les droits ? C'était en 2005, et ça a fait du bruit. Ils ont voulu couper l'herbe sous le pied d'un concurrent potentiel et ont donc vendu des coffrets de la série Goldorak illégalement. 2,4 millions à verser aux japonais, un redressement judiciaire et plus aucune licence possible après une telle affaire. Aujourd'hui, Déclic tient toujours le coup dans la distribution, ça semble impossible sans des ventes correctes. Mais d'après vous, les séries ne se vendent pas. Alors prouvez-le moi. Si ça vous fait mal d'entendre ça, montrez-moi que j'ai tort et, seulement, je serai en mesure de l'accepter. Mais en attendant, écrire "ça me fait mal d'entendre ça..." ne veut rien dire de concret.

                Vous êtes les éditeurs, les professionnels, ceux qui vivent dans ce domaine, alors illustrez les arguments que vous avancez. Vous êtes censés en avoir les moyens, plus qu'un simple fraudeur comme moi.

                  • fenrys

                    Les séries citées font pourtant partie des meilleures ventes chez Déclic, tout ça d'après leur propre site. En connaissant la politique de Déclic et ce par quoi ils sont passés, si leurs meilleures ventes étaient "à la ramasse" comme tu dis, alors Déclic est au fond du trou. Mais je reste plutôt convaincu que ces séries marchent bien et leur permettent de remonter leur pente déjà bien descendue par le passé.

                    Après, je suis tout à fait prêt à reconnaître que j'ai tort si jamais tu peux me le démontrer.

                      • fenrys

                        @Xavier :

                        Tes séries fantômes comme tu dis, justement si, les équipes de réalisation perdent beaucoup. Pusiqu'une fois la série piratée partout sur le web, les éditeurs s'y intéressent moins, même ultérieurement, parce qu'elle aura été tellement piratée qu'elle ne sera plus rentable, elle attirera beaucoup moins de monde.



                        Faux. Tu fais d'un cas une généralité. Je vais illustrer mes propos : Fairy Tail ? Meilleure vente DVD (et traduit illégalement avant la licence). Soul Eater ? Dans le top 10 en anime aussi (et aussi traduit avant). Je vois déjà l'argument venir "Oui mais là tu me sors les blockbusters, ça compte pas". Alors on regarde du côté de Déclic avec qui vous travailler. Saint Seiya The Lost Canvas ? Rosario+Vampire ? Highschool of the Dead ? D'après Déclic, ces séries marchent très bien pourtant, bien qu'elles ont été traduites en fansub avant leur licence.

                        @Red-bushi :

                        Ne pas apprécier le fansub, ne veut pas dire qu'il faut l'ignorer.



                        Je suis tout à fait d'accord avec cette vision des choses, et je l'encourage même. x)

                        @misterfreder : Toi, je te citais pour ta connaissance de ta propre langue, ce qui est encore plus exemplaire à 24 ans. Et sortir un proverbe ne fait pas de toi quelqu'un de cultivé pour autant. Attends... L'aigle a beau avoir des serres, il ne pourrait capturer une mouche. Proverbe chinois. Pfiou... C'était difficile hein ! Mais ce qui t'identifie pour moi dans la zone "mineur", c'est l'assemblement de ton français avec tes réactions et tes propos. Mais ne t'en fais pas, je suis aussi immature que toi, pour preuve j'aurais dû simplement t'ignorer, ça m'aurait fait garder un peu de crédibilité.

                        Désolé de gâcher ce débat...

                          • fenrys

                            @Xavier : Tu prêches un convaincu, je suis bel et bien au courant de l'illégalité de la chose. Mais là tu parles de vol. Or, comment peux-tu voler un produit qui n'est pas censé exister dans ton pays ? Boku wa Tomodachi ga Sukunai n'est pas licencié en France. Mais ceux qui l'ont regardé en fansub sont des voleurs. Sauf qu'il n'y a rien à voler. Si l'anime n'avait pas été traduit en fansub, personne n'aurait eu l'idée d'aller importer les DVD au Japon, d'apprendre pendant des années le japonais, tout ça pour pouvoir regarder la série.

                            Sans fansub, les gens ne regardent pas une série non-licenciée.
                            Avec fansub, les gens regardent une série non-licenciée.

                            Actuellement, les simulcasts occupent dans les 20% des nouvelles séries chaque saison (si je ne me trompe pas), ce qui laisse une grosse marge de série fantômes pour nous français. Sur ces séries, l'équipe de réalisation ne perd rien du tout, puisque la série n'existe pas légalement en France. Mais comme ils voient que beaucoup de gens les regardent et qu'ils ne touchent rien, ça traite de voleur, de non-respect des droits d'auteurs, de loi, et j'en passe. Accuser les équipes de fansub de brimer le marché de la japanimation dans ces cas-là, c'est un peu facile et pas forcément juste.

                            @kros94 : En effet, j'ai précisé que c'était une généralité. D'expérience, je sais qu'une personne en dehors du système universitaire (donc avant 18 ans environ) et dépendant de ses parents aura plus tendance à se croire invincible et légitime. Ensuite une fois dans la transition vie scolaire/monde du travail, la personne apprend la valeur des choses et commence à penser budget. Puis enfin, une fois adulte, les valeurs deviennent fortes et tenaces, et c'est mal vu d'être un "voleur" à ce moment-là. Bien sûr, il y a des exceptions à tout, pour chaque cas. Ce n'est qu'une généralité, chaque individu est capable de dépasser ce cliché s'il le veut vraiment. Mais majoritairement, cette répartition est correcte.

                            @Nexus : Je suis parfaitement d'accord avec tes trois points (peut-être un peu hésitant sur le 2ème), même si je pense que les deux industries ont beaucoup de choses en commun. Par contre, je ne suis pas d'accord avec ta vision de l'animation. Ce n'est pas fait pour promouvoir une série, sauf dans certains cas. Exemple simple : Pokemon. Un exemple plus d'actualité : Psycho-pass. La promotion d'une série via anime se fait principalement dans le cas de jouets déjà existants, où le créateur voit un moyen d'augmenter les ventes considérablement. Après ça, il y a de nombreuses oeuvres originales créées en anime avant tout. Donc là, pas de promotion. Du côté de l'adaptation manga en anime, ce n'est pas une promotion, mais un accomplissement. L'animation est une part de la culture japonaise. L'un des buts d'une maison d'édition japonaise, en plus de vouloir faire marcher une série bien sûr, c'est d'atteindre le stade de l'adaptation en anime. Tu sembles dénigrer la japanimation et je trouve ça dommage. C'est vrai que sur les grosses licences, ça semble être le cas, mais la japanimation a une essence propre et peu exister même sans les mangas papiers ou les light novels.
                            Pour ce qui est de la promotion d'un anime via le fansub, tu as un exemple à disposition sur Wakanim : Shakugan no Shana. Dybex a licencié la saison 1 il y a longtemps, puis la saison 2 n'a pas été licenciée. Puis là, on a la saison 3 qui est licenciée. Pour moi, la licence de la troisième saison est basée sur l'idée que les gens ont regardé la saison 2 en fansub. C'est même nécessaire si on veut pouvoir vendre la saison 3.
                            (Je me trompe peut-être, je ne connais pas les conditions liées à cette licence, mais d'apparence c'est ce qui en ressort.)

                              • fenrys

                                Hmm...

                                J'aimerais apporter ma vision des choses, surtout après avoir lu autant de fois le mot "vol" dans les deux derniers messages de Xavier. Personnellement, je suis entre les deux partis, car non seulement je côtoie le fansub, mais aussi j'achète régulièrement. Pourquoi donc ? Car j'y vois un équilibre. Et c'est ce qui manque beaucoup trop à ce débat sans fin. On a d'un côté les pro-fansubs qui prônent la gratuité et un accès complet à toutes les oeuvres indisponibles en France, et de l'autre côté les éditeurs qui voient dans le fansub que du mal, une perte de bénéfice évidente et un frein à l'avancé du manga en France.

                                Je vais vous faire partager un peu de mon expérience, car j'ai derrière moi 6 ans de scantrad, dont 5 années à avoir fondé et tenu ma propre équipe. C'est mal ? Certes. Totalement illégal. Et j'ai toujours été prêt à en assumer les conséquences, pour régler la question de l'anonymat d'internet. Mais mon but était d'apprendre les métiers de l'édition et de la traduction qui m'ont toujours attiré, et j'en ai retiré beaucoup. Il y a certes une différence entre scantrad et fansub, mais surtout parce que le marché du manga papier est plus développé et justement plus rude envers les équipes de scantrad.

                                Déjà, j'aimerais revenir sur la question du "vol". Je trouve le terme correcte, mais trop dur. C'est l'argument premier des éditeurs ; le partage illégale d'une oeuvre sous licence. En terme de finance, un constat s'est vite posé dans le scantrad. Les licences qui marchent sont celles qui ont fonctionné avant en scantrad. Exemple simple dont j'ai été l'un des premiers témoins proches : Soul Eater.
                                Ce manga a fait partie du top 10 des ventes manga en France pendant des années (je ne suis plus l'actualité dernièrement, donc je ne sais pas si c'est encore le cas). Ce qu'il faut savoir, c'est que Kurokawa, l'éditeur, a annoncé la licence de Soul Eater et avant la sortie officielle a organisé une séance de dédicace avec son auteur Atsushi Ohkubo. Pourtant, Soul Eater était censé être inconnu dans notre pays, l'anime est sortie que quelques mois après. Même l'auteur n'avait jamais rien sorti en France. Et pourtant, Kurokawa a organisé cette séance, et ça a très bien marché. Cela montre que Kurokawa et même l'auteur ont visé le public qui a lu le manga en scantrad. Ce qui est plus intéressant encore, c'est que le premier mois de sa sortie, le manga est passé dans le top 10. Comment est-ce possible ? Coup de pub énorme ? Non. Rien de bien particulier du côté de Kurokawa. Le réponse est simple : Kurokawa a pioché une licence extrêmement populaire en scantrad et ça a très bien marché. Tous les fans de la série, les lecteurs illégaux, les "voleurs" comme tu dis Xavier, ont couru acheter cette série qu'ils savaient d'avance passionnante.
                                Fairy Tail en fait aussi partie, même si de son côté l'auteur a à son palmarès le manga licencié Rave. Le dernier éditeur sur le marché, Booken Manga, a parfaitement saisi la situation : ils ont licencié les séries coréennes les plus populaires en scantrad, et ça marche. Je traduisais l'une des séries en question, et elle se vend comme des petits pains.

                                Donc non, l'argument finance n'est pas implacable. Le simple constat logique est qu'une série qui est aimée sera achetée comme elle se doit. Si une personne aime modérément Sword Art Online, elle n'achètera pas le DVD à sa sortie, elle s'arrêtera à la vision du streaming gratuit. Si au contraire une personne adore SAO, elle l'achètera. Même si c'est pas gratuit, elle le fera car elle veut les voir en bonne qualité, dans son coffret tout beau tout neuf et avec une petite pensée pour l'équipe de réalisation qui lui aura fait vivre un moment de pur bonheur sous forme d'anime.

                                J'ai un certain nombre d'exemple pour argumenter, mais je ne veux pas paraître hors-sujet car ils concernent tous l'industrie du manga papier.
                                Le principal défaut de la japanimation en France, ça a toujours été son prix (le manque de licence reste derrière), mais des solutions se développent de plus en plus. Quand on voit que son entreprise perd des clients pour un concurrent, on peut passer son temps à blâmer le concurrent ou bien le passer à réfléchir à "Pourquoi les clients vont là-bas ?". En l’occurrence, Wakanim réagit dans le bon sens en proposant un service de plus en plus adapté à la demande.
                                Blâmer le fansub, c'est justifié, mais ça ne sert à rien. Coupe une tête et deux repousseront. C'est le même principe. On peut se satisfaire d'une victoire en collant un procès à une team, que deux autres se créeront pour reprendre la série. Certes, c'est rageant. Mais autant utiliser cette hargne pour se servir du fansub à bon escient comme le font de nos jours les éditeurs de manga papier.
                                "Freezing marche super bien en fansub ? A quel point, quelles seront les chances de ventes, le prix de la licence vaut-il le coût après estimation ?".

                                Comme j'aimerais voir enfin ce débat se terminer... J'ai une petite anecdote : un jour, un éditeur encore jeune et peu connu à demander à l'équipe de scantrad du manga d'arrêter la distribution et les a remercié en récompensant toute l'équipe du premier tome chacun une fois sortie. C'était la première fois qu'un éditeur faisait un geste de sympathie envers une équipe de scantrad. Pour le remercier, la team a fait de la pub pour l'éditeur en question et les ventes ont finies par être correctes même si le manga était peu populaire en scantrad. Pour prouver mes propros, le manga en question s'appelle "Tokyo Toybox" et l'éditeur est "Doki-Doki". Au final, tout le monde y a trouvé son bonheur ; la team a vu son manga adoré enfin licencié et a pu avoir la reconnaissance d'un éditeur, tandis que Doki-Doki y a trouvé des lecteurs et donc des acheteurs.

                                Pour finir mon post, il y a trois types de personnes :
                                - ceux qui ne veulent rien dépenser, qui n'aiment que le fansub et qui se moquent du reste du monde (moyenne d'âge : 12-17 ans),
                                - ceux qui suivent le fansub mais achètent quand ils peuvent ou quand ils aiment vraiment (moyenne d'âge : 18-25 ans),
                                - ceux qui ne supporte pas le fansub et achètent tout ce qu'ils visionnent (moyenne d'âge : 25-40+).

                                Oui, c'est un gros préjugé. Mais il s'illustre parfaitement dans ce topic. Entre les gamins qui ne connaissent rien à la vie et à leur propre langue (oui, je vise clairement le créateur du topic et Mister Freeder, qui n'ont pas plus d'idées que de moyens de les exprimer), les gens qui se situent au milieu, voyant du bon dans les deux, et les personnes qui vivent dans le monde du travail et connaissent la valeur des choses, mais qui en perdent la notion d'objectivité. On a tous notre point de vue, moi je prône l'équilibre des choses.
                                J'ai fait du scantrad et du fansub. -> Ça ne m'empêche pas d'acheter ce que j'aime pour autant et de soutenir les éditeurs.
                                J'ai téléchargé illégalement Boku wa Tomodachi ga Sukunai et BTOOOM!. -> J'ai acheté toute la série Sword Art Online (j'ai pris les streams nécessaires pour les trois derniers épisodes) chez Wakanim et j'ai pris un abonnement premium chez KazéTV où j'ai pu voir les Chûnibyô Demo Koi ga Shitai!.
                                J'ai fondé et gérer une équipe de scantrad. -> Je veux créer ma propre maison d'édition et mes études sont axées dans ce sens.

                                Je ne vous demande pas de partager ma vision des choses, mais simplement de la considérer.

                                Sur ce, bonne nuit ! Y'en a qui bossent demain ! \o/

                                  • fenrys

                                    Utopia ils ont refusé, leur réponse: "c'est moche".



                                    Eh bien, on sent le professionnalisme x) Je sais pas, y'a un p'tit quelque chose de recherché et de profond dans cet avis. Mais si, mais si ! Il faut bien chercher ! Ça s’interprète comme "mon inexpérience dans le domaine de la japanimation m'empêche d'émettre un jugement objectif sur le sujet, même si la seule connaissance de l'animation que je possède sont les quelques épisodes de Bob l’Éponge que j'ai regardé entre deux craquottes." En plus concis quoi ; "c'est moche".

                                      • fenrys

                                        Haaaa ! Excellent épisode ! Qu'une envie : regarder le suivant ! J-7 \o/

                                          Réactions

                                          Désolé, une erreur est survenue pendant l'exécution de la requête